3 trucs de récupération post Gran Fondo

03/06/2019

La fin de semaine Crossroads a été difficile sur le corps? C’était peut-être votre première grosse sortie de la saison? Voici trois conseils à utiliser dans le futur pour une récupération active après une grande sortie d’endurance, un entrainement à haute intensité ou une compétition!

1. Prendre une journée « off »

Notre corps a besoin de temps pour reprendre le dessus. Une journée sans entrainement ou un entrainement très léger s’impose. Ce qu’on veut, c’est quantifier le niveau de stress mécanique sur notre corps dans le but d’optimiser la progression et de diminuer le risque de blessure.

 

 

Si on regarde le graphique ci-haut, notre entrainement intense correspond à la plus grande remontée de la courbe en vert, sans dépasser la ligne de capacité maximale. On veut donc laisser le temps à notre corps de récupérer sans mettre une nouvelle surcharge trop tôt et ainsi rester dans les limites de la bonne progression.

2. Bouger!

Attention! Il ne faut pas pour autant s'en tenir au divan! On veut tout de même une récupération un minimum active. Suite à un effort intense, on peut ressentir la fatigue et les courbatures s’installer rapidement la journée même ou le lendemain. Afin de favoriser le flot sanguin musculaire et éviter l’ankylose, il suffit de rester immobile le moins possible. Le fait de bouger et donc d’utiliser un peu nos muscles, ramène le flot sanguin et favorise le « flushing » des métabolites non désirés ainsi que le flux des agents réparateurs.

Ce n’est donc pas le temps de faire une journée cinéma. À la maison ou au bureau, levez-vouz à chaque heure au minimum pour vous dégourdir.

3. Utiliser tes outils d’automassage

Le foam roller et la balle deviennent vos meilleurs amis! Dans un même ordre d’idées, les automassages ramènent le flux sanguin dans le muscle, permettent une meilleure récupération et repoussent aussi l’effet douloureux des courbatures. De plus, ça vous aidera également à réduire les tensions musculaires développées.

Pour une sortie à vélo, il faudra prioriser les jambes qui ont travaillé fort! Quadriceps, ischio-jambiers, fessier et mollets. Il est suggéré de passer de 2 à 5 minutes par groupe musculaire la journée même et les deux journées suivant la sortie.

Si jamais vous avez des douleurs qui persistent au-delà de trois jours, surtout si elles sont asymétriques, nous vous conseillons de consulter un physio afin d’identifier la cause avant de développer une blessure. La saison ne fait que commencer, mieux vaut ne partir du mauvais pied!

 

Bonne récupération active!

Pour plus de renseignements sur nos services en physiothérapie ou d’autres outils-conseils consultez notre page Facebook ou notre site internet!

https://www.facebook.com/nxtgphysio/
https://www.nxtgphysio.com

Merci à nos partenaires


Présenté par
Fiers partenaires
Partenaires médias
Partenaires hôtes
Partenaire gouvernemental